ADENOSE SCLEROSANTE  

Généralités : 

Localisation : zone de transition donc lésion observée sur RTU (rarissime sur PBP)

Rare, en foyers très limités.

Faible Grossissement : 

-         prolifération microglandulaire d’aspect pseudo-infiltrant mais limites externes assez nettes

-         Stroma très cellulaire (ressemble au stroma ovarien)

Fort Grossissement : 

-         la lésion associe des glandes, des amas pleins et des cellules isolées

-         les glandes sont de taille moyenne, à revêtement cubique éosinophile, avec des noyaux normaux ou un peu gros ; on distingue assez nettement une assise de cellules basales le long d’une membrane basale fortement éosinophile (+++)

-         les amas pleins sont le plus souvent centrés par une lumière punctiforme

-         les cellules isolées sont fusiformes ou arrondies

-         le stroma est pauvre en fibres musculaires, riche en fibroblastes

Immuno-histochimie : 

-         le marquage avec l’anticorps anti-K903 (indispensable quand on ne connaît pas la lésion) visualise une couche de cellules basales à la périphérie des glandes mais aussi des massifs pleins et des cellules d’apparence isolée : il s’agit en fait de cellules glandulaires cernées de cellules basales aplaties par l’exubérance du stroma

-         d’autres marquages plus accessoires montrent que les cellules basales expriment la PS100 et l’Actine Musculaire Lisse (phénotype particulier à l’adénose sclérosante).

Diagnostic Différentiel : 

-         avec des lésions bénignes : atrophie, adénose…(pas d’importance !)

-         avec un adénocarcinome peu différencié en raison du caractère pseudo infiltrant des cellules isolées mais la présence d’un contingent glandulaire manifestement bénin, la richesse inhabituelle du stroma et surtout l’aspect du marquage avec la K903 sont très évocateurs. Cependant, un foyer limité sur PBP peut poser des problèmes…

 

REIN . VESSIE . PROSTATE